Trait Français, une histoire de lés

Trait français est né de la volonté d'une jeune désigner, Anne-Sophie Leplet, de se réapproprier le papier peint et le trait comme supports d'une expression personnelle de l'art de vivre à la française.

En projetant ses lignes souples ou dures, ses contours vagues ou marqués, ses vibrations ou ses silences, les papiers Trait Français réinventent l’art de vivre à la française en mariant à la tradition immuable des Arts décoratifs la sensibilité à fleur de peau d'une artiste à l’univers très personnel.

Entretien.

Anne-Sophie, qui es-tu ? As-tu reçu une éducation particulière en ce qui concerne l’art, le design ?

Je suis architecte d'intérieur et designer, diplômée de l'école parisienne Nissim de Camondo

Mais ma formation ne vient pas que de là ! J’ai grandi dans une famille de bricoleurs, de fans de déco et de ventes aux enchères. C’est grâce à eux que j’ai formé mes mains et mes yeux à l'art de vivre à la française. Mon père a joué un grand rôle, il sait tout faire de ses dix doigts et fabriquait et réparait sous mes yeux toutes sortes d’objets. A 10 ans, il m’a appris à poser du papier peint ! Ma mère m’a aussi donné le virus de la déco et des tissus. A 3ans, je gribouillais déjà dans ses magazines de déco. Puis j’ai étudié le dessin pendant toute ma scolarité. Mon choix d’études était comme tracé ! Une fois mon diplôme de Camondo en poche, j'ai fait mes classes dans l'aménagement de villas de luxe auprès d'une très belle maison d'ébénisterie d'art française, Moissonnier.

Comment est né Trait Français ?

Je suis sensible à l’imaginaire que peut apporter un motif, une couleur à un intérieur. J'avais envie de développer cet imaginaire et le transmettre autour de moi. Or, le papier peint est génial pour ça ! L'idée de développer ma marque s'est donc naturellement imposée. Le Monde a publié récemment un article où le journaliste annonce qu’ «après vingt ans de repos visuel, de peinture blanche dans toutes les pièces, il revient », le papier peint. Ça ne m’étonne pas !

Au niveau du style, je n'avais pas envie de proposer un déjà-vu éphémère mais quelque chose de plus inspiré, de plus intemporel. Les Arts Décoratifs français sont très riches et sont une grande source d'inspiration pour moi. Je travaille aussi mes dessins à la main dans un premier temps, j'y tiens particulièrement. Le travail de la main est irrégulier, il apporte de la vibration et de la personnalité à l'ère du tout-numérique. Alors même si Trait Français profite des technologies du numérique, elle n'en reste pas moins une marque dans laquelle on sent la main.

Avez-vous un processus de création particulier ?

Souvent, je travaille de façon assez instinctive. Imprégnée de souvenirs divers, issus de l'observation permanente de la nature et des objets laissés pour compte de la vie courante, maille déformée, murs et meubles dégradés par exemple, mon esprit associe des idées, des concepts plus où moins clairs que j'essaie ensuite de traduire avec rigueur et créativité. Certains dessins sont faciles à finaliser mais d'autres demandent du repos. J'ai toujours 2/3 motifs qui dorment dans les tiroirs. Ils ont besoin de mâturer, de décanter, pour ensuite y appliquer les derniers petits changements qui feront la différence.

Où et comment sont fabriqués vos papiers peints ?

J'ai souhaité que Trait Français soit une marque locale et responsable. De la conception à la production, les papiers Traits Français sont parisiens. Le procédé de fabrication numérique ainsi que les matières premières de notre imprimeur sont certifiés selon des normes environnementales et sociales strictes.

Quelle est votre couleur du moment ?

J'ai toujours aimé le bleu. Il m'obsède, surtout le bleu profond. On considère souvent cette couleur comme froide mais c'est faux. Elle apporte beaucoup d'élégance et de chaleur aux intérieurs !

Un conseil décoratif à nous donner ? Par quoi commencer quand on décore un appartement ?

L'idée c'est d'abord de s'entourer de choses que l'on aime. Peu importe que l'ensemble soit complètement éclectique. C'est ensuite par la couleur qu'on place sur les murs ou sur les tissus qu'on va créer une harmonie d'ensemble. Et je crois surtout qu'il faut se faire confiance. Si on se trompe ou si on en a marre, on change. C'est l'avantage du papier peint intissé d'ailleurs, il s'enlève aussi vite qu'il se pose !